Acheter une maison floridienne à une banque

acheter une maison en floride a une banque

Vous devez rédiger une offre et y joindre la justification d’un premier versement sur un compte séquestre. S’il s’agit d’un paiement comptant, vous apportez la preuve que vous possédez les fonds nécessaires à l’achat. Si vous avez souscrit un crédit bancaire, l’organisme prêteur doit attester que vous avez reçu le prêt, car il n’existe aucune clause suspensive aux USA.

La Foreclosure

Vous pouvez acheter une maison sur les Clés du Midi à un prix ne représentant même pas 50 % de sa valeur. La banque vous donnera un accord définitif entre 24 et 72 heures après le dépôt de votre demande ! La foreclosure intervient après que les procédures de short sale et pré foreclosure n’aient pas abouti, car le propriétaire n’a pas soldé sa dette faute de trésorerie. Ainsi lorsqu’il est constaté que le propriétaire ne peut plus s’acquitter de sa dette sa maison http://www.lesclesdumidi.com/immobilier/achat_maison-herault-lunel.html est directement rachetée par la banque, car il y a non respect des engagements contractuels de la part du propriétaire. L’acquisition immobilière d’une faillite immobilière ("foreclosure") ne peut généralement être négociée, car le prix est déjà largement inférieur à sa valeur intrinsèque. En outre, la réactivité est capitale, car la concurrence est rude : les acquéreurs qui souhaitent profiter de cette niche exceptionnelle ne sont pas rares. Il faut enfin noter que des frais de gestion (processing fee) vous soient imposés, car la banque, lors de l’achat qu’il a réalisé auprès de son créancier, a dû s’acquitter des différentes commissions d'agences. Bien sûr elle a bénéficié d’un taux réduit.

La Short Sale et pre-Foreclosure

Après la crise du marché immobilier, la valeur des biens s’est retrouvée inférieure au montant emprunté. Le propriétaire rencontre donc des difficultés pour rembourser son emprunt. Il décide donc de mettre sa maison en vente http://www.immobilier-agence.net/achat_maison.html qui ne couvre pas le montant de sa dette, et ce, sans avoir obtenu l’autorisation préalable de sa banque. Le « short sale » se traduit littéralement par « vente courte ». Bien que dans la pratique la procédure est extrêmement longue, et surtout sans garantie. La conclusion de la vente peut prendre jusqu’à 90 jours et parfois même plus. Lors d’un short sale, la banque accepte d’effacer une partie de la dette à concurrence du prix de vente. Ainsi, le vendeur-propriétaire évite la saisie immobilière. Cette négociation se fait directement entre le propriétaire, vous et l’Asset Manager de la banque. Ce dernier, en fonction de différents paramètres du marché, décide d'accepter, de dénoncer ou de refuser votre offre. Tout le long de cette procédure, le propriétaire continue de mettre son bien en vente pour pouvoir faire jouer la concurrence et tomber sur l’offre d’achat la plus intéressante. Une « short sale », lancé pour empêcher une saisie immobilière, sera autorisée par la banque si elle estime que celle-ci réduire la perte financière de son client. Ce dernier évitera par la même occasion une foreclosure (faillite immobilière) qui le pénaliserait pendant de nombreuses années. Très proche de la short sale, la pré foreclosure est une formule d’acquisition immobilière caractérisée par un paiement comptant. Ces deux stratégies sont à adopter uniquement en compagnie d’un avocat ou d’un juriste spécialisé dans ce type de dossier.